Débouchés

Accueil » M2 Grands Instruments » Débouchés

En très grande majorité, les étudiants diplômés ont  une activité de recherche utilisant leur compétence de physicien. Avec une solide expertise sur les différentes technologies mises en oeuvre dans les grands infrastructures de recherche doublée de compétences en physique des plasmas, les étudiants diplômés du M2 Grands instruments sont aptes à occuper des postes au profil ingénieur de recherche, ingénieurs de conception et de réalisation, chefs de projet, que ce soit dans le secteur public au sein des grands organismes de recherche ou bien dans le secteur privé, au sein de sociétés ou groupes industriels ayant une forte activité de recherche et développement :

  • organismes de recherche : CEA, CNRS, ONERA
  • entreprises : AREVA, CANBERRA, ALSTOM, AIR-LIQUIDE, THALES, NEXANS, COMEX, EADS, ITHPP, …

Stages

Leur devenir est fortement corrélé à leur stage de fin d’études qui leur ouvre l’esprit sur la réalité du terrain de la recherche. Depuis la création du M2 GI à la rentée 2015, les stages se sont déroulés dans des laboratoires très variés comme indiqués par le tableau ci-dessous. Au bilan, quelques chiffres indicatifs :

  • 55 % en laboratoire Universitaire et/ou CNRS
  • 15 % au CEA
  • 17 % hors de France

Devenir des étudiants

Les thématiques cibles des étudiants diplômés du M2 Grands instruments sont :

  • le cryomagnétisme
  • l’électrotechnique de puissance
  • l’instrumentation et la métrologie par ondes, particules et optique (diagnostics de plasma)
  • l’ingénierie du nucléaire : matériaux, radioprotection, mesures nucléaires
  • l’informatique et les méthodes numériques : simulation et modélisation de systèmes complexes.

Pour le M2 GI ouvert à la rentrée 2015, les chiffres indicatifs ne portent que sur 2 promotions d’étudiants. 89 % ont été diplômés, les autres étudiants n’ayant pas validé leur master-2. Sur ces promotions :

  • 12 % ont eu un poste permanent à leur sortie de M2 : enseignant ou ingénieur en entreprise
  • 63 % sont en thèse
  • pour les autres, la situation n’est pas encore stabilisée ou inconnue

Les laboratoires et entreprises où les étudiants sont allé soit en stage de M2 soit une fois diplômés du M2 GI sont listés ci-dessous :

Pays Localisation Laboratoire – Entreprise Stage Après-master
Ile de France
Université Paris-Sud, Orsay Centre de Sciences Nucléaires et de Sciences de la Matière (CSNSM) X
Institut de physique nucléaire d’Orsay (IPN) X X
Laboratoire de l’Accélérateur Linéaire (LAL) X X
Laboratoire de physique des gaz et des plasmas (LPGP) X X
Ecole Polytechnique (X), Palaiseau Laboratoire des Solides Irradiés (LSI) X
Laboratoire de physique des plasmas (LPP) X
Laboratoire d’utilisation des lasers intenses (LULI) X X
École nationale supérieure de techniques avancées (ENSTA), Palaiseau Laboratoire d’Optique Appliquée (LOA) X
Institut d’optique Graduate School (IOGS), Palaiseau Laboratoire Charles Fabry (LCF) X
CEA/Paris-Saclay, Gif Département des Accélérateurs, de Cryogénie et de Magnétisme (DACM) X
Laboratoire Interactions, Dynamiques et Lasers (LIDYL) X X
CEA/Bruyères X
SOLEIL, Gif X
IOGS, Orsay Startup ITEOX X
Université de Créteil Labo inter-universitaire des systèmes atmosphériques (LISA) X
Vanves OPTOPRIM SAS X
Hors IdF X
Caen (14) Grand Accélérateur National d’Ions Lourds (GANIL) X X
Université d’Angers (49) Laboratoire de photonique d’Angers (LPHIA) X
Campus CNRS, Orléans (45) Institut de Combustion Aérothermique Réactivité et Environnement (ICARE) X
CEA/CESTA, Le Barp (33) Département des lasers de puissance (DLP) X
Département DGSA X
Grenoble (36) Laboratoire National des Champs Magnétiques Intenses (LNCMI) X
CEA/Cadarache (13) Institut de recherches sur la fusion magnétique (IRFM) X
Aix-Marseille Université, Luminy (13) laboratoire Lasers Plasmas et Procédés Photoniques (LP3) X
Université de Sophia-Antipolis, Nice (06) Astrophysique relativiste, théories, expériences, métrologie, instrumentation, signaux (ARTEMIS) X
Europe
University of Lund (Suède) X
Cambridge (UK) Centre for Theoretical Cosmology X
Hamburg (Allemagne) Deutsches Elektronen-Synchrotron (DESY) X X
Villigen (Suisse) Institut Paul Scherrer (PSI) X
Genève (Suisse) Conseil européen pour la recherche nucléaire (CERN) X
Pisa (Italie) Virgo – European Gravitational Observatory (EGO) X X
Barcelona (Espagne) Institute of Photonic Sciences (ICFO) X
Hors Europe
Princeton (USA) Princeton Plasma Physics Laboratory (PPPL) X
University of Berkeley (USA) Center for Beam Physics (CBP) X
Osaka (Japon) Kodama Lab X X
University of Auckland (Australie) Physics department

Doctorat

Pour celles ou ceux qui le souhaitent, la carrière peut commencer en préparant une thèse de doctorat en physique instrumentale. Un grand nombre de laboratoires, qui sont associés à la fédération « Formation aux sciences des plasmas et de la fusion », offrent des possibilités de thèses. Les financements de thèses sont variés (cf. informations du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche) :